Lettre à l’intention de Pierre-Manau Ngoula

Dans le cadre de l’exposition Sous les jupes de l’artiste Pierre-Man’s (Du 20 janvier au 10 février 2022), j’ai été invité par l’artiste et la Cité Internationale des Arts à écrire un texte (ici en pdf) sur les thématiques de son travail. J’y interroge nos regards dominants sur les violences faites au femmes et plus spécifiquement l’excision.

Pierre-Manau Ngoula dite Pierre-Man’s est une artiste pluridisciplinaire née en 1993. En 2017, Les Ateliers Sahm lui octroient la bourse de travail de Gasteatelier Krone décernée aux femmes artistes congolaises et le Prix de La Fondation Blachère. Son monde artistique, à dominante rouge, exhume des récits longtemps passés sous silence. Ses travaux sur le corps assemblent des paroles, des souvenirs et des mémoires afin de pointer des réalités sociales existantes dans nos sociétés contemporaines.

Avec Sous les jupes, Pierre-Man’s parle de l’excision et de tous les types de violences sexuelles faites aux femmes. Les mutilations génitales féminines sont en effet encore aujourd’hui pratiquées au Mali, Somalie, Sénégal, Soudan, Égypte, Mauritanie, Éthiopie, dans la région de Betou au nord de la République du Congo, mais également en Amérique du Sud et en Asie. Elles renvoient à une emprise patriarcale qui domine le corps et le plaisir des femmes. Ici l’artiste manie, allonge, coupe, relie, coud comme pour réparer ce préjudice du corps qu’elle n’a pas vécu, mais qu’elle entend et comprend dans son âme d’enfant et son engagement d’artiste féministe.

(PDF disponible en bas de la page)

...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!