Publications

  • Nanténé Traoré ♥️
    Le photographe Nanténé Traoré m’a demandé d’écrire autour de son travail et plus particulièrement autour de sa série Tu vas pas muter. Notre proximité affective m’a permis de produire le texte suivant.

    Son travail sera présenté dans l’exposition collective aux Magasins généraux dans le cadre du Prix Utopi·e du du 17 au 22 mai 2022.

  • Keith Haring : Dessiner autant qu’il peut !
    Article écrit dans Remaides numéro 118 : article téléchargeable en bas de page. – L’œuvre de Keith Haring est constituée de symboles souvent inspirés par les représentations culturelles de son époque. Son travail est reconnaissable entre tous et fait désormais partie de notre pop culture propagée par des T-shirts, coques de téléphone portable et posters en série. S’il est connu par nombre d’entre nous, son parcours, sa philosophie et le sens de ces symboles le sont beaucoup moins.
  • Lettre à l’intention de Pierre-Manau Ngoula
    Dans le cadre de l’exposition Sous les jupes de l’artiste Pierre-Man’s (Du 20 janvier au 10 février 2022), j’ai été invité par l’artiste et la Cité Internationale des Arts à écrire un texte (ici en pdf) sur les thématiques de son travail. J’y interroge nos regards dominants sur les violences faites au femmes et plus spécifiquement l’excision.
  • VIH/sida : mutations et esthétique du présent
    Dans le catalogue de l’exposition « VIH/sida, l’épidémie n’est pas finie ! » au MUCEM. Le 13 septembre 1987, le New York Times publie un article intitulé « The Impact of AIDS on the Artistic Community ». En douze paragraphes succincts, partant de son parcours personnel et de ceux de ses proches, Fran Lebowitz nous alerte sur l’expérience d’un New Normal – une nouvelle normalité – tragique au sein de la scène artistique américaine où la solitude, le trauma et la mort organisent désormais le quotidien des artistes. Si cet article publié dans l’édition nationale du journal a marqué l’histoire du VIH/sida, il est passé relativement …
  • Derek Jarman, des fictions pour survivre
    Article écrit dans Remaides numéro 117 L’exposition monographique Derek Jarman – Dead Souls Whisper (1986–1993) qui aura lieu au Crédac (Ivry-sur-Seine), du 25 septembre au 19 décembre 2021, offre l’occasion de s’arrêter sur cette figure importante de la scène artistique britannique des années 1980 et 1990. Réalisateur, plasticien, auteur, activiste, mais aussi jardinier, Derek Jarman permet de nous intéresser à un créateur majeur trop  méconnu de notre côté de la Manche.  Né en 1942 dans le Middlesex, d’un père militaire et d’une mère juive, Derek étudie à partir de 1960 à King’s College London, puis à la Slade School of Fine Art. Il …
  • In a Society That Blames Everyone for Everything : I Blame Shrimps
    Installation Mac Lyon, juin 2021 Sur le balcon de IRL é RL, Julien Ribeiro propose l’équivalent d’un temple : un espace sacré, un espace de concentration, un espace dans lequel on s’aventure avec précautions pour rencontrer des mystères, des affirmations et des questions.C’est un temple pronaïaque – et les coordonnées permettant de savoir ce que signifie « pronaïaque » sont données par le temple lui-même, sur les tables, dans l’espace.Il semblerait qu’on y effectue un rituel complexe – un ensemble de gestes reconduit encore et encore jusqu’à être incorporés, et ces gestes sont décrits dans un protocole proposée lui aussi sur une …
  • David me garde éveillé la nuit
    Article écrit dans Remaides numéro 115 Il fallait bien choisir un artiste pour commencer cette rubrique sur les cultures VIH/sida. Si je commence ici par David Wojnarowicz c’est parce qu’il englobe, dans son parcours et dans son œuvre, une constellation de thématiques que nous explorerons régulièrement. Identité Né en 1954, David Wojnarowicz est surtout connu en France pour ses œuvres littéraires (il est entre autres l’auteur de Au bord du gouffre), n’ayant jamais eu jusqu’à présent une véritable rétrospective de son travail plastique sur notre territoire.  David était un homosexuel, un enfant battu, un héroïnomane, un activiste de la lutte …
  • Les Savoirs Silenciés & La Maladie Comme Partenaire
    C’est un acte étrange que de programmer pour un lieu culturel. Les modèles dont on a l’habitude s’inscrivent le plus souvent dans celui du programmateur·rice sachant·e (ce que les publics devraient voir, penser ou questionner). Il s’agirait d’une place neutre (ou du moins non-située), extérieure et omnisciente. Quand je dirigeais le Lavoir Public à Lyon, je n’y faisais malheureusement que peu exception. C’est aussi un phénomène étrange quand une programmation en cours d’élaboration entre en collusion avec l’état du monde.  J’ai été invité par l’Antre Peaux à travailler sur deux thématiques. La première qui me concerne par mon histoire personnelle …
  • Un entretien biaisé avec Tim Madesclaire, série «How to be Responsible in an Epidemic ?»,
    Julien Ribeiro,œuvre soutenue dans le cadre du projet de soutien à la création « Après »,Maison populaire,TRAM Réseau art contemporainParis / Île-de-France, 2020 à télécharger ici Quelle est notre part de responsabilité durant une pandémie ? Notre libre arbitre se construit-il à l’extérieur des États-nations ? Peut-on invoquer la responsabilité individuelle lors d’une épidémie sociale ? Est-ce plus efficace d’utiliser les biais cognitifs plutôt que l’éducation afin de modifier les comportements d’une population ? À partir de ces questions, How to be responsible in a epidemic — comme son nom le laisse percevoir — se veut un questionnement sur notre rapport à la responsabilité …
  • Retour sur l’exposition : DAVID WOJNAROWICZ KEEPS ME AWAKE AT NIGHT au Mudam
    Inspiré des visites que j’ai données dans le cadre la Foire d’Art Contemporain du Luxembourg, je continue, ici, de développer à travers l’exposition David Wojnarowicz : History Keeps Me Awake At Night un regard situé sur une queerité et une séropositivité partagée. Elle reprend le cheminement de la rétrospective tel qu’il est construit au Mudam et est une perspective personnelle où je développe certains concepts liés au travail de Wojnarowicz et à nos enjeux queer et contemporain. Ce retour sur l’exposition s’inscrit dans la lignée de la salutaire critique d’Elisabeth Lebovici. C’est aussi pour moi un exercice de style afin de tenter de …
  • A closer look at United In Anger
    Interview de Jim Hubbard, réalisateur de UNITED IN ANGER – A History of ACT UP. English disponible ici.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!